Mise en œuvre

Quand on travaille avec du carton multijet et qu’on l’utilise correctement, on bénéficie des avantages d’un matériau aux propriétés excellentes dans tous les domaines de fabrication. Sa construction multijet est à la base des nombreu-ses caractéristiques qui permettront d'obtenir les meilleurs résultats en termes de qualité et de machinabilité dans les opérations d'impression et de finition. Cette construction multijet exige cependant quelques précautions spéciales, mais essentielles, en matière de manipulation.

Le carton, l'humidité et la planéité

Le carton est sensible aux changements d'humidité. La meilleure façon de préserver ses propriétés d'origine pendant toutes les étapes de la production consiste à conserver son taux d'humidité d'origine. L'exposition à des variations d'humidité entraînerait un changement de forme ou de dimensions du carton. Le carton est fabriqué pour rester plat dans un environnement de taux d'humidité relative de 50% à 20°C. Les variations d’humidité entraînent un changement de forme ou de dimensions du carton. L'assèchement le rendrait plus cassant.

Avant l'impression et la transformation

L'humidité relative recommandée dans les ateliers est de 45 à 60% à une température de 20°C pour éviter le tuilage, le vrillage et les défauts de repérage. Il ne faut pas enlever les emballages résistants à l'humidité de la palette ou de la bobine avant la transformation. Ces emballages protègent des changements d’humidité, mais seulement s’ils ne sont pas endommagés. On ne doit pas non plus les enlever tant que le carton n'a pas atteint la température ambiante de l’atelier d'impression ou de finition. Tenir compte du tableau ci-dessous.

Si l’on expose un carton froid déballé à un environnement chaud, l'air au voisinage du carton risque de se refroidir au-dessous de son point de rosée (c'est-à-dire la température où il se condense). L'humidité produite sera alors absorbée par le carton. Le temps nécessaire à atteindre l’équilibre de température varie en fonction de la différence de température initiale et du poids du carton (palette ou bobine).

Après l'impression et la transformation

Il faut réemballer les piles de carton avec un matériau résistant à l'humidité après l'impression, car celle-ci peut entraîner une diminution du taux d'humidité, surtout lorsque la feuille a été séchée aux infrarouges ou aux ultraviolets. Si la température de la pile dépasse 60°C et que le carton n'est pas correctement protégé, il risque de perdre de son humidité en refroidissant.

Cette protection est particulièrement importante pour assurer un repérage parfait lorsque le carton est imprimé en deux ou plusieurs passages. Il est également important de l'emballer ainsi pour obtenir un bon repérage entre l'impression et les opérations suivantes – découpe et rai-nage, massicotage ou reliure.

Le produit fini devra également être emballé dans un matériau résistant à l'humidité après la transformation et avant l'expédition au client ou vers d'autres sites de finition. Le maintien de l’équilibre de l’humidité – et par conséquent de la planéité et la stabilité – est crucial pour l’efficacité des opérations de transformation. Les presses à imprimer et les lignes de conditionnement ne peuvent accepter les matériaux tuilés, vrillés ou cassants que jusqu’à un certain point. Les opérations les plus délicates, où la planéité et l’équilibre du carton joue un rôle crucial, sont:
• l’alimentation de la presse à imprimer ou autres opérations de finition
• le transport des feuilles entre les groupes d’impression
• la réception/l’empilage en pile nette pour améliorer le rendement de la transformation
• le repérage entre groupes d’impression, en feuilles ou en bobines
• la précision et le repérage dans la découpe sur autoplatine et dans le gaufrage
• uniformité et régularité du rainage
• la précision de la géométrie des étuis ou l’alignement de la couverture en reliure
• mise en volume des boîtes avant remplissage.

En cours d’impression et de transformation

Le carton multijet doit être manipulé avec soin, car il risque d’être facilement endommagé. Un des problèmes éventuels consiste en la formation de « cigares » causés par l'enroulement du jet fibreux supérieur d'une feuille. S'il faut rempiler le carton, on évitera de déplacer des paquets sur les tranches du reste de la pile, car cela risquerait de déchirer la surface et de former des cigares. Ce risque est évident quand on utilise du matériau enveloppé en rames. On prendra également des précautions au cours du massicotage, car faire glisser la pile de carton sur une réglette de coupe usée risque d’endommager la feuille inférieure de la même manière.

Poids de la palette ou la bobine (kg)
  Différence de température initiale entre le carton et l’atelier (température de l’atelier estimée à environ 20°C)
    10 °C

20 °C
  30 °C
400 kg
  2 Jours   2 Jours   3 Jours
800 kg
  2 Jours   3 Jours   4 Jours
1200 kg   2 Jours   4 Jours   5 Jours

 

Temperature differences board – printing room (print room temp. about 20 °C)

On évitera entièrement le problème des cigares en empilant le carton directement sur la palette à l’usine de carton, et en alimentant directement la palette sur la presse à imprimer.

Pour éviter les dommages aux effets du traitement corona de surface, il est important d’éviter tout contact avec la surface du carton extrudé ou laminé avant la transformation.

Stockage et durée d’utilisation

Le carton à base de fibres vierges change peu avec l’âge s’il est stocké dans de bonnes conditions, c’est-à-dire à la température correcte et en équilibre d’humidité. Dans ce cas, ses propriétés mécaniques ne varieront pas, ou peu, et le carton ne présentera que des changements minimes de propriétés optiques ou de surface. Ces changements se voient davantage dans les produits intérieur bois que dans le carton homogène blanchi. En général, ce qui précède s’applique aux découpes rainées, transformées et stockées en magasin, mais on doit porter une attention particulière à l’empilage serré et à l’emballage de protection des découpes à plat pour assurer le maintien de l’équilibre de l’humidité et éviter toute distorsion des formes.

Iggesund Paperboard recommande une limite maximale d’un an à partir de la livraison pour le stockage du carton, et de 6 mois pour tout matériau traité corona.

 

 

Contact

Iggesund Paperboard
825 80 Iggesund
Sweden

+46 650 - 280 00
info@iggesund.com

Connect with Iggesund

  • Holmen.com
  • Cookies
  • MyPages
  • Imprimer

© Iggesund 2016