Le gaufrage

Un gaufrage de qualité, gaufrage à blanc, sur surface imprimée ou encore avec film métallisé peut ajouter l’élégance indispensable à la promotion des produits de luxe, cartes de vœux, couvertures, dépliants, etc.

Même si tous les cartons acceptent le gaufrage, il y a des limites imposées par la structure et la composition du matériau. Ce dernier doit être solide et tenace, mais rigide et élastique en même temps. Plus le détail sera fin et plus grande sera la profondeur de gaufrage requise, moins il y aura de cartons pouvant convenir aux exigences.

Si le motif en relief doit être couvert d’un film métallisé, les deux opérations s’exécutent en même temps pour minimiser le risque de mauvais repérage du relief et du film.

Gaufrage et estampage

Le gaufrage est une déformation permanente du carton par des motifs au relief bien défini. Si le carton est dense et résistant, le modèle peut être compliqué et le relief très prononcé. Le procédé s’applique souvent sur une surface imprimée ou métallisée. On parle d’estampage lorsque le dessin est en creux.

Il n’y a pratiquement pas de limites aux possibilités de gaufrage. L’illustration en donne quelques exemples. Le gaufrage peut également apparaître comme un motif qui recouvre toute la surface, par exemple pour le carton gaufré toilé.

La feuille dépliable à la fin de ce manuel donne un exemple de gaufrage.

Description de la technique de gaufrage

L’outil de gaufrage (ou bloc de gaufrage) est fabriqué spécialement pour chaque opération de gaufrage. Sa construction dépend principalement de la qualité du carton, de la forme du relief et de sa profondeur.

Le gaufrage est une opération qui réclame l’action simultanée de la chaleur et de la pression pour assurer une déformation nette et durable. L’outil de gaufrage se compose d’une tôle métallique mince dont la surface porte la sculpture du dessin à reproduire et d’une contrepartie qui présente le même dessin en creux. L’outil de gaufrage repousse le carton dans la gouttière de la contrepartie sur laquelle est posé le carton, et il y imprime un relief permanent.

Un dessin en relief peut avoir 0,15 à 2,5 mm de hauteur ou de profondeur. Si on pratique simultanément un marquage à chaud, le relief sera limité à 0,25 à 0,60 mm. La combinaison de parties en relief et de parties en creux dans le même dessin crée l’illusion d’un relief plus prononcé.


Le principe du gaufrage/estampage.

 


Details d'un outil de gaufrage. Cliquez pour agrandir.

 

 

Propriétés déterminantes du carton

Un carton solide et dense permet une impression soignée, précise et durable. Le carton doit pouvoir supporter une déformation permanente sans se déchirer, mais aussi garder cette déformation après l’impression ; on dit qu’il doit être doté d’une bonne formabilité.

Il est plus facile d’obtenir un gaufrage de bonne qualité si tous les jets du carton ont la même densité. Résistance et allongement sont deux qualités nécessaires pour réa-liser un gaufrage compliqué et des déformations importantes sans dommage visible.

Différentes constitutions des jets du carton

La longueur des fibres du carton et leur cohésion interne sont des qualités qui favorisent sa formabilité. Un carton qui contient une grande quantité de fibres obtenues par voie chimique donne entière satisfaction à ce sujet. Pour que des fissures ne se forment pas à la surface du carton, il faut qu’elle soit très élastique. C’est pourquoi le carton homogène blanchi peut reproduire des dessins complexes dont le relief dépasse l’épaisseur du carton. Le carton intérieur bois donne également des résultats satisfaisants.

Propriétés déterminantes

Les propriétés du carton qui déterminent la qualité du gaufrage sont les suivantes:
• résistance
• allongement
• ténacité
• teneur en humidité
• épaisseur
• densité.


Exemples de différentes configurations de gaufrage et estampage. Cliquez pour agrandir.

 

 
Matériau
  Technique de production
  Durabilité
  Configuration

Laiton

  Gravage mécanique   ++++   Multi-niveaux
Cuivre   Gravage chimique   +++   Principalement un seul niveau
Magnésium   Gravage mécanique   ++   Multi-niveaux limité
Magnésium   Gravage chimique   ++   Un seul niveau

 

Le gaufrage en pratique

Si le dessin ne comporte que des différences de niveau de faible amplitude, il sera possible de faire fonctionner les machines à cadence élevée. Il y aura également moins de problèmes avec l’empilage et les transformations ultérieures des feuilles gaufrées. Pour les cartons enduits de plastique par extrusion ou contrecollés, il est conseillé de faire des essais préalables.

La teneur en humidité est un facteur essentiel de la formabilité du carton. Il est donc très important d’éviter que le carton se dessèche.

La préparation de l’outil dépend de la qualité du carton, il est donc difficile de passer d’une qualité à l’autre avec le même outil.

Pour obtenir les meilleurs résultats, nous recommandons de toujours donner au fabricant d'outil un échantillon du support prévu. Lors de la fabrication d’un outil, on doit tenir compte de plusieurs facteurs. La longueur du tirage déterminera le choix du matériau du bloc de gaufrage. La catégorie et le grammage du carton détermineront la conception de la contrepartie.

Le carton intérieur bois (FBB) est un peu plus compres-sible que le carton homogène blanchi (SBB) et il absorbera donc un peu de pression dans sa structure. La contrepartie doit compenser cela, et elle doit donc être bien adaptée à la compressibilité et l'épaisseur du support.

Nous recommandons donc d'acheter la contrepartie avec le bloc de gaufrage chez le fabricant d'outil, plutôt que d'utiliser un matériau non professionnel (par ex. une contrepartie en carton ou une contrepartie moulée à partir d’une pâte à un ou deux composants). Une contrepartie inadaptée ne supportera que des tirages courts. Encore plus important, elle ne fournira pas la précision requise puisqu’on ne pourra pas l'ajuster correctement au carton utilisé.

Évaluation du résultat de l’opération de gaufrage

L’évaluation du résultat du gaufrage se fait par estimation subjective des défauts, déchirures, etc. Voir ci-dessous.

Problème
Cause

Les découpes se déchirent pendant le gaufrage.

• le carton est trop sec.
• la résistance et la souplesse du carton ne sont pas compatibles avec la hauteur du gaufrage.
La couche se fendille et se détache pendant le gaufrage. • adhésion insuffisante de la couche.
• la couche est trop sèche ou la structure de surface est trop rugueuse.
• la couche est trop fragile ou trop cassante.

Contact

Iggesund Paperboard
825 80 Iggesund
Sweden

+46 650 - 280 00
info@iggesund.com

Connect with Iggesund

  • Holmen.com
  • Cookies
  • MyPages
  • Imprimer

© Iggesund 2016