La reliure en pratique – le dernier maillon

La reliure est le dernier maillon de la chaîne d’opérations qui transforme le carton en couvertures attrayantes et fonctionnelles, brochures, rapports annuels, manuels, livres ou revues. Ce dernier maillon doit être aussi résistant que les autres, d’où l’importance de sélectionner un type de carton qui convienne à la méthode de reliure utilisée.

Les méthodes de reliure les plus courantes pour les couvertures en carton sont la piqûre à cheval, la reliure spirale, le collage, le brochage et la couture scellée. Dans tous les cas, le sens des fibres dans l'opération de reliure est un facteur crucial. Notez que les plis de la couverture (comme de l'encart) doivent toujours être parallèles au sens des fibres du carton. Ceci est nécessaire pour obtenir une adhésion durable, des lignes de pliages étroites et permanentes et une faible résistance au pliage, et pour éviter l’ondulation de la reliure. Grâce à ses fibres longues et résistantes, un carton homogène blanchi donnera les meilleurs résultats dans des conditions difficiles de reliure.

La piqûre à cheval

La piqûre à cheval s’utilise couramment pour les brochures, les rapports annuels, les revues et les dépliants. L’opération de reliure consiste à rainer, plier et agrafer. Les plis ne doivent pas casser suite au rainage et pliage, ni au cours des usages ultérieurs. Ce critère prend une importance particulière si l’impression recouvre le pli. La piqûre à cheval exerce une forte contrainte sur le petit morceau de carton qui maintient les cahiers à la couverture. En choisissant un carton en fibres vierges, on réduit le risque de détachement de la couverture avec le temps.

La couture traditionnelle

La couture est la méthode de reliure classique de haute qualité. Les feuillets du contenu sont cousus en cahiers, avec un fil de lin. On colle directement le bloc de cahiers au dos de la couverture. Cette méthode de reliure confère aux livres brochés stabilité, durabilité et aspect de grande qualité.

La reliure spirale

Il est important d’utiliser du carton en fibres vierges pour la reliure spirale, souvent adoptée pour les livrets et manuels. Cette reliure présente l’avantage de permettre au contenu imprimé de reposer ouvert entièrement à plat. Cependant, si le carton est trop faible, la couverture peut se déchirer et se détacher après un usage intensif.

La reliure collée

La reliure collée ou « perfect binding » sert souvent pour les livrets et les livres brochés. Les couvertures de livres doivent être particulièrement stables et durables. Selon l’épaisseur du contenu, on peut réaliser différents rainages et pliages pour améliorer la fonction et l’aspect de la couverture. Pour obtenir une couverture attrayante avec des lignes de pliage bien distinctes, il faudra un carton robuste avec une surface lisse. Pour réaliser un collage durable, un verso non couché est préférable , sinon la colle adhèrera moins bien. Si la surface de la couverture doit être lisse et brillante des deux côtés, il faudra prendre des précautions supplémentaires. Si l’on désire appliquer un vernis UV, il faudra laisser une zone en réserve pour la colle afin d’obtenir une meilleure adhésion.

La couture scellée

La couture scellée peut être considérée comme une combinaison de couture et de collage. Moins onéreuse que la couture traditionnelle, elle apporte néanmoins une plus grande stabilité, une plus longue durabilité et un aspect de qualité aux couvertures des ouvrages imprimés comme les gros manuels scolaires. Les feuillets sont cousus les uns aux autres avec un fil spécial en plastique. On fait fondre les fils et le bloc de cahiers est scellé directement à l’intérieur de la couverture.

 


La piqûre à cheval exerce une forte
contrainte sur le petit morceau de
carton qui maintient les cahiers à
la couverture par une agrafe.


Il existe tout un choix d’options intéressantes
de reliures qui peuvent aussi rehausser
l’aspect du produit.

 


Reliure spirale couverte formant un dos
imprimable identifiant rapidement le livre
sur l’étagère.


Il existe différentes manières de rainer et
plier les couvertures de livres.

 


La reliure collée adhère mieux sur un verso
non couché. Des rainures supplémentaires
sur les plats recto et verso rehaussent
l’aspect et la qualité de l’ouvrage.

Exemple de brochage en fil textile.

 

 

L'opération de collage de la couverture

Le collage n'est pas difficile mais négliger son exécution risquerait de coûter cher. On peut réaliser une reliure collée (dans ce cas, les feuilles sont pliées, fardelées, puis fraisées pour une meilleure adhérence) ou une reliure cousue ou scellée (où les feuilles sont cousues, pliées et fardelées). L'encart est alors collé directement au dos de la couverture.

Les types de surface

Le type de colle et les résultats du collage dépendent de la surface à coller.

On peut classer les surfaces en trois types différents:
• surface facile – non couchée ou légèrement couchée.
• surface exigeante – couchée, imprimée.
• surface difficile – vernie UV, pelliculée ou avec enduction PE.

Les types de colle

Les types de colle les plus courants en reliure sont les colles à froid:
• l'acétate polyvinylique (PVA) pour les surfaces faciles.
• l'acétate de vinyle d’éthylène (EVA) pour les surfaces faciles, exigeantes ou difficiles.
• les copolymères pour les surfaces difficiles.

Les facteurs importants

Les facteurs dont il faut tenir compte dans l'exécution du collage sont les suivants:
• la colle doit mouiller le substrat et y adhérer.
• la colle doit être appliquée au bon endroit.
• il doit y avoir assez de colle pour bien adhérer mais pas trop – elle ne doit pas déborder sous la pression.
• le délai entre l'application de la colle et l'assemblage des surfaces ne doit pas être trop long.
• la pression doit être maintenue jusqu'à ce que l'adhérence soit assez forte.
• la colle doit répondre aux exigences de la relieuse en matière de température et de temps de serrage avant que le livre sorte de la machine.

Massicotage trilame

Le rognage est important pour assurer une coupe nette sans risquer le délaminage des tranches. Les paramètres à maîtriser sont la pression appliquée sur le livre, le tranchant du couteau et sa lubrification, et l’usure de la contrepartie en plastique.

Propriétés déterminantes du carton

Les propriétés du carton généralement nécessaires à la réussite d’une bonne reliure sont une résistance homogène, la régularité de la stabilité et de la planéité, ainsi que de bonnes propriétés de coupe, de rainage et de pliage, et (s'il y a lieu) une bonne aptitude au collage. La résistance est particulièrement importante dans le cas des opérations de piqûre à cheval qui exercent de fortes contraintes sur le petit morceau de carton qui tient la couverture à l'encart par l'agrafe. Avec les reliures collées, il faut préférer un carton au verso non couché.


Une coupe bien maîtrisée évite le délaminage des tranches. Cliquez pour agrandir.

 

Contact

Iggesund Paperboard
825 80 Iggesund
Sweden

+46 650 - 280 00
info@iggesund.com

Connect with Iggesund

  • Holmen.com
  • Cookies
  • MyPages
  • Imprimer

© Iggesund 2016