Sélection de la matière première

Types de fibre

À la base, il s’agit essentiellement d’opter pour l’emploi de fibres longues (résineux tels que épicéa/pin) ou de fibres courtes (feuillus tel que le bouleau). Le cartonnier optimise la formation de la feuille, l’aspect et les performances de ses produits en choisissant une sélection particulière de fibres satisfaisant aux critères qu’imposent certains produits spécifiques.

Types de pâte

Les trois procédés de réduction du bois – mécanique, chimique, et recyclage - donnent différents types de pâte.

Pâte mécanique

Cette méthode se caractérise par un rendement très élevé. La présence de lignine rend la fibre dure et rigide. La feuille de papier se caractérise donc par une rigidité élevée, une résistance limitée, une faible densité et une résilience moindre.

En raison de la présence de lignine, les feuilles de papier réalisées à partir de cette pâte réagissent plus fortement à l’humidité et aux variations de température. Leur stabilité dimensionnelle s’en trouve amoindrie et elles sont moins planes.

Le carton réalisé à partir de pâte mécanique est donc relativement fragile. Il garde aussi la teinte jaunâtre du bois utilisé, et il est pur car il se compose uniquement de matériaux naturels et connus.

Pâte chimique

Cette méthode préserve la longueur de la fibre. La pureté de la cellulose se traduit par un degré de consolidation élevé.

Ces deux caractéristiques contribuent à la production de feuilles très résistantes.

À la fois souples et tendres, ces fibres confèrent au papier d’excellentes propriétés de pliage, de gaufrage et de découpe, tout en limitant la production de poussières.

La pâte de cellulose blanchie présente une blancheur et une inaltérabilité à la lumière élevées. Avec un degré de pureté maximal, ce matériau permet d’élaborer des produits dotés d’une neutralité optimale d’odeur et de goût.

 

Pâte mécanique.

Pâte chimique.

Fibres recyclées

Ce processus de séparation et recyclage utilise une grande diversité de papiers et cartons usagés. Contaminées et raccourcies lors de chaque recyclage, les fibres perdent peu à peu leur capacité de consolidation. Il faut donc y ajouter des fibres vierges pour conserver la qualité du carton. La pâte recyclée est soigneusement nettoyée et inspectée au cours de la préparation. Les vieux papiers mélangés ne sont pas habituellement désencrés pour la fabrication du carton, et par conséquent la pâte peut garder des traces d’encre, d’adhésifs et autres résidus, qui confèrent au carton une coloration grisâtre. La composition et les propriétés du produit final sont moins prévisibles que celles des cartons fabriqués à partir de fibres vierges.

En plus des types de fibres et de pâtes, la construction et le couchage des feuilles affectent les qualités finales du carton. La sélection et la combinaison des types de fibres, le procédé de préparation de la pâte, la construction de la feuille et le couchage confèrent au carton les propriétés désirées pour répondre à toute une gamme d’exigences du marché.

In addition to the types of fibres and pulp, the construction and coating of the paperboard sheet also affect the paperboard’s final properties. Selecting and combining types of fibres, the pulp preparation process, sheet construction and coating give the paperboard the final properties it needs to meet a wide variety of market demands.

Carton homogène blanchi (GZ)

Coupe transversale carton SBB.
Cliquez pour agrandir.

Le carton homogène blanchi est fabriqué exclusivement à partir de pâte chimique blanchie. Habituellement, ce carton est couché une face. Certaines qualités sont couchées deux faces. Pour décrire ce produit, on emploie quelques fois l’expression SBS (Solid Bleached Sulphate), faisant référence au mode de production de la pâte. Il s’agit d’un carton de densité moyenne, dont les excellentes propriétés d’impression répondent aux exigences de l’industrie graphique et de l’emballage. Doué d’une grande adaptabilité, ce carton peut être découpé, rainé et gaufré sans difficulté. Pur et hygiénique, il convient à merveille à l’emballage de produits sensibles au goût et à l’arôme.

Carton intérieur bois (GC1, GC2)

Coupe transversale carton FBB.
Cliquez pour agrandir. 

Les « intérieur bois » se composent de jets intermédiaires de pâte mécanique pris entre deux jets de pâte chimique. Le recto de pâte chimique est blanchi et couché. Le verso du carton est de couleur crème.

En effet, comme le jet dorsal de pâte chimique blanchie est translucide, la teinte des jets intermédiaire apparaît par transparence. Néanmoins, le jet dorsal peut être plus épais ou couché/pigmenté. Ce produit est dénommé carton tout bois verso blanc. La combinaison associant des jets intérieurs de pâte mécanique et jets extérieurs de pâte chimique permet de réaliser une feuille solide et rigide, tirant parti du phénomène physique connu de la poutre en forme de I. La pâte mécanique peut être d’origine PCTM (Pâte chimicothermomécanique), PMR (Pâte mécanique de raffineur) ou encore PTM (Pâte thermomécanique).

Ce carton constitue un support de faible densité et de rigidité élevée. Les versions couchées se caractérisent par d’excellentes qualités d’impression et d’impact visuel. La pureté de ce carton à base de fibres vierges garantit un niveau de sécurité du produit élevé.

Carton homogène non blanchi (SUB kraft écru)

Coupe transversale carton SUB.
Cliquez pour agrandir. 

Le carton homogène non blanchi est fabriqué exclusivement à partir de pâte chimique non blanchie. Le carton, brun à l’origine, peut être blanchi superficiellement par couchage, avec, le cas échéant, apport d’un jet de fibres blanchies sous la couche.

Ce carton est utilisé pour la fabrication de produits très résistants, par exemple certains sacs de transport , le conditionnement de liquides, etc.

 

Carton intérieur gris (GD, GT)

Coupe transversale carton SUB.
Cliquez pour agrandir. 

Ces cartons se composent de jets intermédiaires à base de pâte recyclée. Le jet recto, ou couverture, à base de pâte chimique blanchie, est fréquemment couché. Le jet verso se compose d’une pâte recyclée spécialement sélectionnée ou de pâte chimique blanchie. Il existe encore d’autres qualités de carton gris dont les jets sont colorés (teintés).

Ces produits de densité moyenne sont largement utilisés dans le secteur de l’emballage. Toutefois, la grande variété de qualités disponibles n’autorise aucune généralisation.

  Abréviation/Clé des abréviations/keys 
Selon la norme DIN 19303
     
GZ

Couché SBB

  SBB

Solid Bleached Board - Carton pure cellulose blanchie

AZ
Couché chrome SBB
  FBB
Folding Box Board - Carton intérieur bois
GC1  
Couché FBB, verso blanc
  SUB
Carton pure cellulose non blanchie
GC2  
Couché FBB, verso bois
  WLC
White Lined Chipboard - Carton intérieur recyclé
GN
Couché SUB, verso blanc ou bois
  G Gestrichen, couché
GT
Couché WLC, verso bois ou blanc
  U Ungestrichen, non couché
GD1  
Couché WLC, verso gris (vol. spécif. >1.45 cm³/g)
  A Gussgestrichen, couché chrome
GD2
Couché WLC, verso gris (vol. spécif. 1.3 à 1.45 cm³/g)
  Z Pâte pure cellulose blanchie
GD3  
Couché WLC, verso gris (vol. spécif. <1.3 cm³/g)
  C Pâte mécanique
UZ
Non couché SBB   N Pâte chimique pure cellulose non blanchie
UC1  
Non couché, verso blanc
     
UC2  
Non couché, verso bois
     
UT
Non couché, verso bois ou blanc
     
UD
Non couché WLC, verso gris      

Contact

Iggesund Paperboard
825 80 Iggesund
Sweden

+46 650 - 280 00
info@iggesund.com

Connect with Iggesund

  • Holmen.com
  • Cookies
  • MyPages
  • Imprimer

© Iggesund 2016