Une excellente qualité d'impression

Le carton destiné aux applications graphiques doit assurer une excellente qualité d'impression. Il doit pour cela satisfaire à des exigences strictes en matière d'aspect et de performances au cours du processus d'impression. L'aptitude du carton à répondre à ces conditions est appelée « imprimabilité ». Dans l'ensemble, une excellente qualité d'impression se caractérise par l'uniformité de l'impression, le brillant de l'encre et une reproduction exacte des couleurs.

L'uniformité de l'impression

Pour obtenir une bonne impression, en aplat comme en quadri, il est essentiel que le transfert et la prise de l'encre soient uniformes.

  • Un bon transfert de la surface d'encrage au carton est essentiel. L'uniformité de la tension de surface assure un mouillage suffisant par l'encre. Ceci est particulièrement important dans les applications flexo, l'impression numérique (encre liquide), ou l’impression sur des surfaces de plastique extrudé ou d'autres surfaces enduites avant l'impression.
  • Une bonne prise d'encre est importante quel que soit le processus d'impression. On l'obtient en assurant une
    absorption uniforme d'huile et/ou d'eau (selon le solvant d'encre utilisé). Pour les encres à base d'huile, en offset conventionnel, l'absorption de l'eau et de l'huile est nécessaire, car le transfert de l'encre risque d'être obstrué par la présence d'eau de mouillage sur la surface du substrat. En offset, les irrégularités de prise d'encre peuvent causer un moutonnage ou un défaut de superposition.

Pour obtenir l'uniformité du transfert et de la prise d'encre, il est important que le carton soit enduit d'un couchage d'épaisseur régulière. La bonne surveillance de l'opération de couchage au cours du processus de fabrication du carton contribue à l’obtention de bons résultats d'impression en assurant l'uniformité du poids de couche et la maîtrise de sa composition.

 

Un bon mouillage entraîne une bonne
adhérence et prise de l'encre.

Les variations d'épaisseur peuvent entraîner
des variations de quantité de couchage et
de densité après lissage. Ceci affectera
les propriétés d'absorption.
Cliquez pour agrandir. 

 

Le haut brillant de l'encre

Le haut brillant de l'encre caractérise un film d'encre très plat, égalisé. Ceci s'applique à tous les films d'encre et ne doit pas être confondu avec les « encres à brillant élevé ». Trois facteurs fondamentaux contribuent au brillant de l'encre : l'épaisseur du film, le processus d'étalement de l'encre et la vitesse de prise d'encre. Un film d'encre épais peut remplir les cavités de la surface du carton, ce qui signifie que plus il est épais, plus l'encre produira une surface lisse. C'est pour cette raison que les films d'encre épais de sérigraphie donnent souvent un haut brillant.

Le film d'encre sera mieux égalisé si la surface du carton est bien lisse, car le processus d'égalisation sera plus rapide et plus facile. Il est aussi important d'avoir un couchage de carton aux propriétés d'absorption uniformes, pour que la même quantité d'encre soit absorbée sur toute la surface. De plus, un couchage de carton avec de gros pores absorbera l'encre plus lentement, lui donnant plus de temps pour bien s'égaliser.

La vitesse de prise d'encre est un facteur qui contribue indirectement au brillant de l'encre. La surface inégale du film d'encre juste après l'impression s'aplanit mieux si on lui permet de rester humide un peu plus longtemps. Si l'encre prend trop vite, les irrégularités de sa surface n'ont pas le temps de s'égaliser et elles deviennent donc « gelées » sur place. Pour cette raison, une prise d'encre lente aide à obtenir un brillant élevé. Pour ralentir le processus de prise d'encre, recherchez un carton doté d'un taux d'absorption un peu plus lent (qui est déterminé par les propriétés d'absorption et les dimensions et le volume des pores).

 

Un film d'encre bien égalisé donne un brillant spéculaire uniforme qui augmente le degré de brillant de la surface.

Les imprimeurs préfèrent habituellement une prise d'encre rapide, car cela accélère le séchage de l'encre et donc le processus de production, ce qui réduit le risque de maculage, etc. Le désir de brillant doit donc être contrebalancé par le désir de rapidité de prise et de séchage de l'encre – un compromis pourra s'avérer nécessaire.

La reproduction exacte des couleurs

Une solution de mouillage non émulsifiée ou
non absorbée risque d'obstruer le transfert
de l'encre sur les surfaces imprimées et
non imprimées.

Concept d'engraissement optique des points,
où la quantité de lumière est diminuée par
diffusion et absorption par rapport à la
réflexion idéale.
Cliquez pour agrandir.

Les facteurs qui ont le plus d'impact sur la reproduction exacte des couleurs sont la densité de l'encre, le contrôle de l'engraissement des points de trame (mécanique et optique) et l'amplitude de la gamme des couleurs qu'il est possible d'obtenir avec un ensemble donné d'encres.

La densité de l'encre résulte directement de la quantité de pigments transférés sur la surface du carton, en fonction de l'absorption d'huile et d'eau par le couchage. Trop d'humidité à la surface du carton risque d'entraîner un mauvais transfert d'encre pour une encre à base d'huile (appelé « refus d'encre »). Cette humidité peut être due à la condensation de l'eau sur une palette froide, ou un excès d'eau de mouillage venant d'une unité d'impression précédente en polychromie ou encore un excès d'eau de mouillage insuffisamment émulsifiée avec l'encre.

Il existe deux sortes d'engraissement des points : mécanique et optique. En impression offset, la plus grande partie de l'engraissement mécanique des points se produit avant que l'encre n’arrive sur le carton. Il est donc rarement nécessaire de considérer la surface du carton comme un facteur. Par contre, dans les applications flexo ou l'impression numérique (encre liquide), la tension de surface et la perméabilité du carton peuvent induire un étalement plus ou moins important de l’encre à la surface ou à l'intérieur du support. L'engraissement optique des points est influencé par l'absorption de la lumière de la couche et du carton, et par leurs propriétés de diffusion de la lumière. On considère qu'une surface bien lisse a un effet positif sur l'engraissement optique des points.

 

Engraissement des points par l'étalement
dans le couchage.

Réflexion et absorption de la lumière idéales
sur une surface imprimée.
Cliquez pour agrandir. 

 

 

La gamme de couleurs reproductibles dépend principalement de la qualité de l'encre, de l'épaisseur de la couche d'encre et de la densité d'encre obtenue. D'autres facteurs qui affectent la gamme de couleurs sont le brillant de l'encre et la blancheur de la surface du carton. Pour les couleurs secondaires et tertiaires, les propriétés d'accroche de l'encre sont cruciales. Une accroche bien nette permettra la reproduction d'une plus grande gamme de couleurs. Il est essentiel que la plus grande quantité possible des deuxième et troisième couches d'encre soient transférées uniformément au-dessus de la première sans irrégularité de densité. Les propriétés de prise et de tirant des diverses couches d’encres s'influencent mutuellement ; pour cette raison, la séquence des couleurs peut être importante.

Contact

Iggesund Paperboard
825 80 Iggesund
Sweden

+46 650 - 280 00
info@iggesund.com

Connect with Iggesund

  • Holmen.com
  • Cookies
  • MyPages
  • Imprimer

© Iggesund 2016